Où est le barbier ? (à Séville)

Ecrit par Sophie –

Après plus de 2 heures 30 de route sous la pluie, nous arrivons à Séville pour nous installer dans notre petit appart en centre-ville où nous resterons pendant 6 jours. Notre petit studio au dernier étage de l’immeuble nous donne accès à une terrasse sur le toit avec une vue imprenable sur la Giralda et la Cathédrale.

Jour 1 :

Une petite éclaircie et nous voilà partis nous promener dans la Calle de las Sierpes (rue des serpents) et comme son nom ne l’indique pas, c’est la rue commerçante. Malheureusement, le temps redevient pluvieux, nous décidons donc d’aller visiter cette fameuse cathédrale, anciennement construite sur le site de l’ancienne Grande Mosquée. D’après notre guide, ce serait la cathédrale Chrétienne la plus grande au monde (ils disent tous ça).  Elle est composée de 3 parties : 1. L’intérieur où l’on peut admirer la hauteur des plafonds qui s’élèvent à plus de 42 mètres de haut. 2. Le patio de los Naranjos, une jolie cour d’Orangers qui conserve le raffinement Musulman. 3. La Giralda, l’ancien Minaret de la mosquée transformé en clocher où nous sommes montés pour avoir une vue panoramique sur toute la ville. (Entrée de la Cathédrale 8€ – un peu cher. Il faut compter environ 1 heure 30 pour voir l’ensemble)

Jour 2 :

Enfin le beau temps ! Un beau ciel bleu, du soleil et 23°… Nous partons à la découverte du quartier populaire de Triana. Il n’y a pas grand-chose à voir mis à part un parc à plus de 20 minutes de marche. Même en prenant la Calle de Betis, la promenade qui longe le Guadalquivir et qui permet une vue du centre-ville de l’autre côté du fleuve, n’est pas si impressionnante que cela. En fait, la vue côté centre-ville est bien plus jolie car on peut apercevoir la façade colorée des maisons de Triana. En fin de soirée, nous sommes allés nous mêler à la population locale dans le quartier d’El Arenal et plus précisément sur la plaza Alfalfa où l’ambiance est très conviviale.

Jour 3 :

Direction le parc de María Luisa, un des plus grands espaces verts de la ville. C’est à l’intérieur de ce parc que l’on retrouve la Plaza de España une place en demi-cercle spectaculaire où coule des canaux. Quatre ponts les enjambent, représentant les quatre anciens règnes d’Espagne.

Puis nous allons vers le quartier de la Macarena et plus précisément sur la Plaza de la Encarnación où une gigantesque structure de bois en forme de parasol recouvre la place. Une promenade a été construite sur le haut du parasol nous donnant une magnifique vue sur la ville. (Entrée 1,80€ – pas cher et ça vaut le coup). Le sous-sol abrite un musée (l’Antiquarium) exposant les vestiges découverts sur le site lors de la construction de l’édifice.  En fin de journée,  nous nous perdrons dans les rues typiques du vieux centre-ville à Santa Cruz.

Jour 4 :

Le temps est redevenu pluvieux. Il y fait cependant assez doux à cette période de l’année (20° en moyenne). Nous passerons donc  beaucoup de temps à flâner à  « El Corte Ingles », un grand magasin du style des Galeries Lafayette. A noter, en Espagne, les horaires d’ouverture des magasins sont différents de chez nous. En effet, ils respectent tous la Siesta et les magasins sont fermés entre 15h et 18h. Le soir, séance photo de nuit le long du Guadalquivir, la tour d’Or (Torre del Oro) et vers la place des Arènes.

Jour 5 :

Pour notre dernier jour et de nouveau sous le soleil, une petite visite de l’Alcazar et ses jardins s’impose. En effet, c’est l’un des monuments (avec la Cathédrale) les plus emblématiques de la ville. Le site ayant très peu d’explications, il est préférable de se munir d’un bon guide ou de l’audioguide qui est proposé à l’entrée. Construit au Xème siècle, ce Palais Royal habité est l’un des plus anciens d’Europe. La famille royale d’Espagne utilise aujourd’hui un des étages. L’intérieur ressemble énormément à l’Alhambra que nous avions visité juste une semaine auparavant. Un palais digne des 1001 nuits, avec azulejos, piliers et voutes sculptés comme de la dentelle, fontaines, et jardins. Le mélange entre le style musulman et le style gothique est frappant.

Le summum revenant à ces voutes souterraines dont le reflet dans un immense bassin a un effet visuel des plus troublant (Bassin de Doña Maria de Padilla).

C’est ainsi que se termine notre périple Andalou mais aussi la fin de nos voyages à travers l’Europe. Nous aurons voyagé à travers 7 pays européens en 1 an de façon assez luxueuse. Nous ne voyagerons certainement plus dans les mêmes conditions à partir de Janvier. Finis les hôtels 4 étoiles, les voitures de location et les restaurants gastronomiques ! Place à la découverte du monde façon routard !

Notre prochaine destination…. Le Pérou ! A très bientôt.

 

Nos restos préférés à Séville :

Torito Blanco – Excellent bar à tapas, décor moderne et accueil chaleureux (calle Hernando Colon 12)

La Bodega – ambiance locale très typique, tapas goûteux (calle Alfalfa)

L’Azotea – Tapas/rations élaborés, service attentionné (calle Zaragoza)

 

Notre album photo :

Andalousie Séville – Oct 2012

4 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.