Des prologations à Arequipa

Écrit par Tom –

Vendredi nous visitons les derniers points d’intérêt de la ville et notamment le marché couvert de San Camilo. Il est incroyable et classé au patrimoine de l’humanité. On y trouve de tout : des sombreros, des pommes de terre, de la nourriture pour animaux, des jus de fruits pressés minute, … C’est un subtile mélange de couleurs et d’odeurs.

A 20 heures nous prenons le bus de nuit de la compagnie Ol Toursa qui doit nous mener à Cusco en une dizaine d’heures. Jemile et Laura, rencontrées pendant le trek sont aussi du voyage. Avec Sophie, nous testons des places au dessus du chauffeur avec une vue imprenable sur le paysage.

Vers 22 heures, notre bus s’arrête dans la brume derrière une file de véhicules en warning. Pendant 20 minutes, il va la doubler pour finalement s’immobiliser sur le lieu d’un accident entre un camion et un van de tourisme.

DSC_1183

Aucun des occupants du van n’a survécu au choc. Pas de réseau téléphonique. Des centaines de véhicules sont bloqués en pleine pampa sans moyen de contacter les secours. Nous resterons stationnés là pendant plus de 8 heures.

Au petit matin, la série noire continue. On nous annonce que ce n’est pas l’accident qui cause le ralentissement mais que suite à un glissement de terrain 10 kilomètres plus loin, un énorme rocher s’est écrasé sur un pont. L’attente se poursuit car les chauffeurs n’ont pas reçu d’ordre de la compagnie pour leur indiquer s’ils doivent attendre que l’on déblaye la route ou s’il faut rebrousser chemin.

Avec la lumière du jour, on assiste à une scène surréaliste : des centaines de gens sortent de leur véhicule et déambulent le long de la route à la recherche de boissons et de nourriture dans un décor de film, la chaîne de volcans du Chachani en arrière plan. Je n’ai jamais vu un embouteillage de cette taille.

DSC_1169

DSC_1152

La police, finalement arrivée sur les lieux, fait repartir progressivement le trafic mais la tâche est énorme.

A 10 heures (soit 14 heures après notre départ!) et devant l’immobilisme du staff du bus, une mobilisation s’organise entre voyageurs. A la majorité, nous votons un retour à Arequipa (à seulement 1h30 de là !).

Samedi après-midi, nous revoilà donc à la case départ : Arequipa.

Nous prévoyons de repartir pour Cusco lundi soir avec Cruz del Sur, la meilleure compagnie de bus d’Amérique latine que nous avions déjà pris pour quitter Lima.

Ça nous laisse deux jours pour « vraiment » nous reposer.

Notre album photo :

TDM Pérou Aréquipa après trek

4 Comments

  1. Vous devez maintenant avoir atteint Cusco. Les imprévus sont au RDV… cela me rappelle certains souvenirs. L’incertitude de pouvoir atteindre Aguacalientes parce qu’un train avait déraillé en sens inverse. Et au retour, un arrêt imprévu pour cause d’accouchement dans le train!
    Hate de découvrir vos prochaines étapes péruviennes!
    Hasta luego…. Buen viaje!

  2. Wow, that’s nuts! At least you were able to go back I suppose. I wonder how long it would have taken to go forward. Hope you enjoy some rest in the same nice bed you had the previous night!

  3. Holà los globetrotters !
    C’est très sympa de lire les récits vos aventures. Si ça peut vous consoler de la petite mésaventure dans les bouchons sous le soleil…En ce moment, il fait super froid sur Paris et c’est pire à Bruxelles 🙂 j’y vais demain et il prévoit -5°C
    Les photos sont superbes, ça donne envie !
    Hasta luego amigos 🙂

  4. C’est étonnant, ça, de partir à l’autre bout de la galaxie et de se retrouver coincés dans un bouchon en plein soleil !…vous ne seriez pas déjà nostalgiques des grands chassés-croisés sur les autoroutes de France en été ?
    Comme je vous comprends !…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.