La cité perdue des Incas

Ecrit par Sophie –

Capitale de l’Empire Inca édifiée dans les années 1440 et aujourd’hui reconnue comme l’une des 7 nouvelles merveilles du monde. Hiram Bingham, un professeur américain et son traducteur, l’ont découverte en 1911 grâce à un jeune agriculteur péruvien qui les a amenés au site que la jungle avait complètement recouverte. Ce site, qui attire tous les jours plus de 2500 personnes, est l’arrêt incontournable du Pérou. Nous sommes partis en train d’Ollantaytambo pour rejoindre la petite ville d’Aguas Calientes qui se trouve blottie dans un canyon au bord de la rivière sacrée Urubamba.

Très tôt le lendemain matin, nous avons pris le bus/navette qui monte au site en 40 minutes sur une route très sinueuse que quelques courageux montent à pied. Pas nous ! 6H30 nous arrivons à l’entrée du site. Immédiatement nous prenons un guide, John, pour nous expliquer la fascinante histoire du Machu Picchu. D’après John, le Machu a servi pendant des années comme centre de recherche astronomique où les Incas étudiaient les effets de la lune et du soleil sur la terre afin d’améliorer les récoltes. Grâce à leur ingéniosité, ils ont mis en place un système de terrasses pour cultiver au mieux leurs légumes suivant la météo et les saisons. Ils ont notamment introduit la culture de 2 légumes que nous mangeons aujourd’hui : la pomme de terre et la tomate. Les Incas du Machu Picchu étaient un peuple autosuffisant. Ils ne payaient pas de taxes mais en contre partie chacun apportait son savoir faire au sein de la communauté. C’est quand les Espagnols ont envahis Cusco que le peuple du Machu a décidé d’abandonner le site et d’ effacer toutes traces d’accès à ce village. Peut être pensaient ils y revenir un jour ?

Le site s’étend sur 13 km2 à 2 453 m et est entouré par 2 montagnes – le Huyana Picchu (qui signifie jeune montagne en Quechua – à 2 693 m) et le Montaña Picchu (vieille montagne – à 3 080 m) que l’on peut grimper pour surplomber la cité. Nous avions prévu le premier jour d’affronter le Montaña mais notre guide nous a plutôt conseillé de faire le trek jusqu’à la porte du soleil car le chemin du Montaña est très difficile. Nous sommes donc partis vers la porte du soleil qui est aussi la fin de l’Inca Trail. En effet, après plus d’une heure de montée, quelle vue incroyable !

Comme nous n’avions pris qu’un aller simple en bus pour monter au site, nous sommes redescendus à pied jusqu’à Aguas Calientes. Des marches à n’en plus finir… plus d’une heure de descente ! Horrible pour nos pauvres genoux. Pour notre deuxième jour sur le site, nous n’avons pas fait la même erreur. Cette fois, on lâche les $18 pour l’aller-retour en bus. De plus, nous devions monter au Huayna Picchu avant 8h. Pente un peu raide avec de nouveau des marches pendant une bonne heure, mais encore une vue imprenable sur l’ensemble des ruines. Nous avions même prévu notre pique-nique, acheté la veille dans une boulangerie française !

Cet endroit dégage une énergie incroyable. On peut ressentir la magie de ce lieu, si mystérieux. Un moment inoubliable pour moi !

Vers 13h, nous quittions le Machu pour redescendre à Aguas Calientes (en bus !) afin de reprendre notre train pour Cusco. Ces 2 jours marquent une étape dans notre voyage, la découverte d’un des plus beau site au monde. Plus j’y pense et plus je suis heureuse de vivre des moments comme ceux-là.

Notre album photo :

TDM Pérou Machu Picchu

9 Comments

  1. Mais où est passé l’or des incas ? Si vous prolongez votre tour du monde d’un an, on saura comment vous le financez !!
    Pour l’instant c’est un mystère ! Mais j’espère que nous le saurons dans le prochain episode des « mystérieuses cites d’or »

  2. Quel plaisir pour moi de revoir ces magnifiques paysages ! Ce fut l’un de mes plus beaux souvenirs de voyage …
    Vous avez eu en plus la joie, comme nous l’avions eu, de voir le site avant l’invasion des hordes de touristes. Ca change tout !
    Profitez bien !

  3. Ah la la, j’y crois pas ! Vous êtes montés en bus ??
    Certains l’ont fait en 30 min en courant (c’était pas nous)
    Ralentissez un peu le rythme, sinon vous allez le faire en 3 mois votre tour du monde.
    Biz. Béa et Arnaud

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.