Sur un air de tango (à Buenos Aires)

Écrit par Tom –

J’étais déjà venu dans la capitale argentine 5 ans plus tôt avec mes potes Christophe et Eric et j’avais adoré. Je m’étais promis d’y revenir un jour. C’est donc avec plaisir que je vais redécouvrir la ville avec Sophie.

Buenos Aires est composée de 6 « barrios » (quartiers) principaux aux influences architecturales françaises, espagnoles et italiennes. On se croirait en Europe et on retrouve nos repères. C’est pas trop dépaysant mais c’est finalement très agréable de s’y balader par ce temps estival.

Le premier jour nous découvrons le quartier chic de la Recoleta où nous avons loué une chambre dans une auberge de jeunesse. Les rues ont un petit air de 7ème arrondissement, bordées de boutiques de luxe, de palaces, d’ambassades et de bâtiments haussmanniens.

En fin d’après-midi, nous participons à une visite gratuite de la ville à pied organisée par l’association BAfreetour. Notre guide Vicky nous explique l’histoire des magnifiques palais du quartier. Nous croisons quelques « lions », les habitantes de ce quartier huppé qui, grâce à leur mutuelle, bénéficient d’opérations esthétiques gratuites chaque année…

Le lieu le plus connu est le cimetière où est enterrée Eva Peron, l’icone du pays, actrice et première dame dont l’histoire est incroyable. Son corps fut enlevé pendant un coup d’état et fut retrouvé en Italie quelques dizaines d’années plus tard.

Même si le quartier est très beau, notre auberge se révélera trop chère et trop bruyante. On changera dès le lendemain pour un 3 étoiles (moins cher!) dans le microcentro aux environs du Congrès.

Jeudi, nous participons à une autre visite gratuite de la ville dont le départ est situé juste devant notre hôtel. Gaston, notre guide, nous explique en anglais l’histoire de Buenos Aires, le mode de vie de ses habitants (les porteños) et nous raconte quelques anecdotes pendant près de 3 heures.

Les porteños sont très amicaux et fiers de leur ville. Ils sont heureux faire découvrir aux touristes l’avenue 9 de Julio, la plus large du monde (vrai à l’époque mais plus aujourd’hui), sur laquelle se trouve l’obélisque le plus haut du monde… mais peu d’entre eux savent qu’à quelques mètres de là se trouve l’une des seules maisons individuelles de la ville (trouvez la sur la photo! 😉

Vendredi, nous marchons jusqu’à Puerto Madero, l’un des 3 ports de Buenos Aires dont les entrepôts en briques rouges le long des quais ont été rénovés. Le mélange des anciens docks et des immenses buildings flambants neufs juste en face est surprenant.

L’après-midi, nous nous rendons dans le quartier de San Telmo connu pour ses rues et ses marchés d’antiquaires ainsi que pour sa petite place où les danseurs de tango font le spectacle.

Samedi, j’accompagne Sophie dans le quartier Palermo où elle participe à un cours de yoga. Je pense me balader dans le jardin botanique tout proche mais me retrouve bloqué à l’entrée car il est fermé pour cause de pluie !? C’est tout ce que j’aurais comme explication. Du coup, je me balade dans le quartier arboré et super agréable. On est en plein cœur de SoHo. Il y a de la musique, des marchés, des restos, des terrasses et des boutiques branchés : tout ce qui plaît à Sophie !

Dimanche, nous allons en bus dans le quartier emblématique pour les fans de football : la Boca. C’est un quartier d’immigrés italiens proche du port, aux maisons très colorées et qui célèbre quotidiennement les exploits de Diego Maradona, l’enfant du quartier.

Une heure avant notre départ pour Bariloche, il y a une manif devant le Congrès. Nous nous rendons en taxi au Terminal de bus qui se trouve à une quinzaine de blocs de notre hôtel. Arrivés quasiment devant la porte, on vérifie une dernière fois nos billets et Sophie lit tout haut « embarque 16h50 : Buenos Aires Liniers ». Le chauffeur s’écrit alors : « Ici c’est le terminal de Retiro !!! Liniers c’est pas du tout ici, c’est à 30 minutes ! ». On regarde l’heure : 16h20 !

Le taxi roule aussi vite qu’il peut. On prend l’autoroute et on regarde le compteur défiler. A 16h45, on déboule devant Liniers, on règle les 150 pesos au chauffeur et on saute dans notre bus pour Bariloche. On a eu chaud et notre coup de stress de la semaine ! Heureusement on a 22 heures de trajet devant nous pour s’en remettre…

Nos coups de cœur :

  • Visites gratuites de la ville à pied avec freeBAtour (quartier de la Recoleta et centre-ville)
  • Cervantes II – calle Perón 1883- Une institution porteña. Parilla, nourriture traditionnelle (poissons et viandes) pas chères et en grande quantité où les serveurs sont à peu près aussi vieux que le resto.

Notre album photo :

TDM Argentine Buenos Aires

4 Comments

  1. On a trouvé la maison ! Bon, vous pouvez nous le dire maintenant, c’est un montage photo.
    Sinon, vous avez essayé de faire quelques pas de danse ?

  2. hellooo,

    je ne sais pas si vous avez vu « la haut » (film d’animation fort sympatique) mais à bien regarder votre photo de l’avenue 9 de Julio, il s’agirait plutôt d’une vue des « chutes du paradis ». Ca s’est bien industrialisé…

    bises
    JV

  3. Merci Thomas !! A travers vos photos je voyage avec grand plaisir et arrive à capter un peu de soleil dans notre environnement de grisaille. bises et bon voyage. Aurélie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.