Au bout de la route 40

Ecrit par Tom –

Rio Gallegos est une ville pétrolière de la province de Santa Cruz au Sud de l’Argentine qui ne vous dit sûrement rien. Nous on s’est arrêtés là parce que le voyage d’El Bolson à El Calafate dure 20 heures et qu’on voulait faire une pause en chemin. En plus, on voulait profiter de notre dernier arrêt sur la cote Atlantique pour réaliser l’un des rêves de Sophie : voir des pingouins.

C’est ainsi qu’on débarque samedi à 8 heures du matin dans la ville la plus australe du continent américain.

Après avoir déposé nos sacs à l’auberge, on se met en quête d’une agence qui pourrait nous emmener voir les petits oiseaux marins. Mais voilà, on est en plein week-end de Pâques et tout ferme à 13 heures pour 5 jours. Très vite, on s’aperçoit que les agences de tourisme ont pris un peu d’avance sur les jours fériés et qu’on devra donc y aller par nos propres moyens.

Dans notre course contre la montre à la recherche d’une voiture de location, on rencontre Candice, Louise et Eugénie, 3 françaises (encore !) dans la même galère que nous. Elles sont étudiantes en économie à Buenos Aires et parlent très bien espagnol. On partage nos tuyaux et on fait la tournée des 3 seuls loueurs de véhicules de la ville. Plus de voitures dispos, une camionnette à un prix indécent qu’on refusera et résultat : 5 français paumés dans une ville fantôme ! A 16 h on se quitte. Les filles se mettent à la recherche d’un toit pour la nuit. Le WE va être long !

De retour à l’auberge, je demande à tout hasard à la tenancière ce qu’on pourrait bien faire ici pendant les 2 prochains jours. Elle appelle Toto, le patron d’une soixantaine d’années. Il nous explique qu’il n’y a pas grand chose à Rio Gallegos mais qu’il part dans 1h faire des photos du coucher de soleil sur la Laguna Azul et qu’on peut venir avec lui. Bien sur on saute sur l’occasion.

A 60 kms de la ville se trouve un cratère de 360 m de diamètre qui renferme un lac de 56 m de profondeur. Le spectacle est fabuleux à la nuit tombée.

Toto nous explique qu’il voyage beaucoup. Il profite du jour présent et des rencontres qu’il peut faire. Il connaît parfaitement sa région et c’est un érudit en Histoire. Sur le chemin du retour, il nous propose de nous emmener le lendemain à Cabo Virgenes voir si les pingouins sont encore là. Sophie est aux anges !

Dimanche matin, Toto passe nous prendre avec sa 207 et nous sommes partis pour 3 heures de voiture sur des chemins de terre et de pierre à travers la pampa. Nous passons devant l’estancia Benetton, la plus grande d’Amérique du Sud. Un véritable petit Eldorado où l’industriel italien vient parfois se détendre. C’est ici qu’est exploité la laine qui sert à fabriquer les vêtements de la célèbre marque.

1h plus tard, nous arrivons au bout du chemin, au bout du continent. Au delà du détroit de Magellan c’est le Chili et la terre de feu. Ici au milieu de nulle part vit la deuxième colonie de pingouins d’Argentine après celle de Punta Tombo. Normalement en avril, ils sont partis avec les derniers nés au Brésil où ils recherchent un peu de chaleur. En reste t-il encore sur place ?

Nous marchons quelques centaines de mètres dans le parc quand soudain nous voyons une petite tête noire et blanche sortir de derrière les taillis. Sophie saute de joie. Puis nous voyons au bord du chemin des centaines de pingouins dans leur nid ou de retour de la mer le ventre plein. Les retardataires sont encore là car ils doivent refaire leur plumage étanche avant de remonter vers le Nord. Ils ne peuvent pas aller dans l’eau avant que cette protection naturelle ne soit complètement terminée au risque de mourir d’hypothermie. Les pingouins vivent en couple avec le même conjoint toute leur vie et le premier qui a terminé de reconstituer son plumage part pêcher pour nourrir le second qui reste au nid. Le spectacle est extraordinaire.

Au détour d’un chemin nous retrouvons les 3 françaises de la veille, débrouillardes, qui ont finalement réussi à trouver un véhicule pour venir.

Plus tard, nous nous rendons au phare de Cabo Virgenes où le gardien tellement content de voir du monde qu’il nous permettra d’accéder au balcon du phare pour que nous profitions de la vue panoramique. Il nous ouvrira même les portes du musée.

Au retour, Toto nous propose de faire une halte dans l’estancia Monte Dinero de la famille Fenton pour boire un café. La maison date de 1880. Elle est magnifique et c’est un véritable havre de paix au milieu de la pampa.

Alors qu’il commençait bien mal, nous aurons finalement tous passés un WE inoubliable à Rio Gallegos.

Une bonne adresse :

Hosteria La Posada – calle Ameghino 331

Auberge à l’ambiance familiale avec chambres correctes. Toto le patron est un gars adorable prêt à vous donner de très bons conseils sur les choses à voir sur la région.

Notre album photo :

TDM Argentine Rio Gallegos

5 Comments

  1. Alors que je fais du rangement car le départ de BA approche, je retombe sur votre carte. Malheureusement le voyage s’arrête ici pour nous, plus que deux petites semaines et c’est le retour en France. Bon voyage à tous les deux, profitez bien!

  2. Precaucion ! Une virginie peut en cacher une autre ! Bien entendu, c’est moi la vraie virginie ! Bon, pour éviter toutes confusions, je signerais dorénavant VirginieC ou Virginie et Cédric, quand Monsieur assume les commentaires !
    Sinon, je suis d’accord avec Sophie, je suis fan des pingouins !

  3. De superbes photos et un commentaire des plus interessants! Quel voyage passionnant au bout du continent americain!
    En meme temps que je prenais connaissance de votre post, ce samedi soir 6 avril, la 5 diffusait sur Echappees Belles un reportage sur la Route 40 ou on a pu voir le phare dont vous parlez 😉
    Bonne continuation et @ tres bientot.

  4. C’est génial. Chaque fois que je viens voir votre blog pour m’aérer la tête et les yeux quelques minutes, je rêve et je vous envie vraiment… D’autant plus qu’ici c’est toujours l’hiver, qui est interminable !!!!
    Grand merci de nous faire partager votre voyage. L’Argentine me tentait déjà mais encore plus maintenant….
    Bonne route et à bientôt !!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.