Graffiti-City (à Valparaiso)

Écrit par Sophie –

Valpo, comme la surnomme les locaux, est une ville portuaire surtout connue pour ses maisons colorées. C’était en 1850 le premier port du Chili. Les habitants de Valparaiso sont des porteños, tout comme à Buenos Aires, en référence avec le port qui leur est très cher.

Nous allons y rester 2 jours. Le trajet depuis Santiago se fait très rapidement en bus (2h). Notre auberge se trouve sur le Cerro Concepcion, l’une des 45 collines qui forment la ville. Il faut donc grimper pour y arriver, ou prendre l’un des 15 ascenseurs de la ville. L’ambiance bohème de notre quartier me plaît déjà. Les maisons sont toutes peintes de couleurs vives. Cette tradition date du temps où les cargos laissaient sur le port les restes de pot de peinture qui servaient à identifier chaque bateau. Les porteños décidèrent alors de récupérer cette peinture pour égayer les façades de leurs maisons. Dans les rues piétonnes, on peut admirer de magnifiques graffitis qui rendent la ville encore plus colorée.

En revanche dans le quartier qui longe le port, l’image est beaucoup moins agréable. Les rues sont très sales, les immeubles magnifiques de 1910 sont à l’abandon et l’odeur de poisson empeste les environs. Nous ne nous y attardons pas car le lieu est très peu sûr pour les touristes.

Comme nous avons du temps, nous allons visiter la ville grâce au « tour 4 tips » (formule que nous avions déjà utilisée à Buenos Aires). Notre guide, Jill, une jeune californienne, partage avec enthousiasme ces connaissances de la ville. Nous prenons l’un des plus vieux ascenseurs qui mène en haut du Cerro Allegre, un autre quartier très tendance. Ce moyen de transport est de moins en moins utilisé par les habitants car de nos jours, presque tout le monde a une voiture.

Puis nous allons déguster les meilleurs Alfajores de la ville en sonnant à la porte de chez Don Sergio (seulement 0,3€ pour ce succulent petit gâteau chocolat/caramel). Nous prenons ensuite le plus vieux tramway au monde pour rejoindre le quartier Bellavista où se trouve le musée à ciel ouvert que nous avions parcouru la veille. Je ne suis pas très « musée » d’habitude mais l’idée de se promener dans les rues et admirer les peintures d’artistes sur les murs de la ville me paraissait une excellente idée. Seulement voilà, ce musée gratuit n’est pas entretenu et beaucoup de tags recouvrent les œuvres. C’est bien dommage. En revanche la vue depuis le haut de la colline est très belle. Il est préférable de visiter ce quartier le matin afin de profiter de la lumière du soleil qui intensifie les couleurs des façades des maisons.

Nos bonnes adresses :

  • Hôtel Casa Volante (pasaje Fischer, 27) – Auberge propre, bien décorée, spacieuse et très bien située.
  • Poblenou (calle Urriola, 476) – Bar à tapas, ambiance feutrée, prix raisonnables (3 tapas/€4)
  • Alfajores Artesanales de Don Sergio (pasaje Bavestrello) – Les meilleurs Alfajores au chocolat que j’ai mangés !

Notre album photo :

TDM Chili Valparaiso

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.