Auckland et le Northland

Écrit par Tom –

Atterrissage en douceur à Auckland à 4 heures du mat’ et après 13 heures de vol. On a maintenant 6 heures de décalage avec Santiago et 11 heures avec la France ! Avec de petits yeux, nous nous présentons aux contrôles d’immigration et de douane.

Pour entrer, il faut tout déclarer car les néo-zélandais sont paranos avec les graines ou les plantes que les touristes introduisent et qui pourraient détruire leurs espèces endémiques. Sur notre formulaire, on a déclaré avoir fait du camping au Chili. Un douanier contrôle notre équipement. Il s’attarde sur mes chaussures de marche sur lesquelles il reste des traces de boue de notre rando à Torres del Paine. Il part avec et revient 10 minutes après : mes chaussures me sont rendues nettoyées, semelles impeccables! Dés l’aéroport on voit que tout est organisé pour faciliter la venue des touristes et ça nous change de l’Amérique du Sud.

Nous découvrons le centre ville d’Auckland au petit jour. La ville est située au cœur d’une cinquantaine de volcans éteints. Nous nous promenons dans les parcs et traversons de vieux passages commerçants avant d’arriver dans l’une des plus grande marina du monde (135 000 bateaux et yachts). Sur le port trône le bateau vainqueur de l’America’s Cup en 2000.

Nous sommes frappés de voir le nombre d’asiatiques qui habitent Auckland. En fait, comme NY, la ville est très cosmopolite.

En ville comme à l’aéroport, on trouve toutes les informations nécessaires et les centres d’informations (i-sites) regorgent de cartes et fascicules pour prévoir ses prochaines étapes. Nous chargeons donc nos sacs de 2 ou 3 kilos de documentation.

A l’auberge, nous décidons de réserver un van chez Jucy pour faire la route les 3 prochaines semaines. On dormira en camping tous les soirs. C’est la formule la plus économique pour visiter le pays où les hôtels sont assez chers. Notre van, un Toyota Estima, aux couleurs super flashy est très bien conçu et presque neuf. L’habitacle est modulable (banquettes avec table le jour et lit la nuit) et on dispose même d’une cuisine à l’arrière.

Le troisième jour, nous quittons Auckland et partons en direction du Nord et de la Bay of Islands. C’est une région magnifique avec des lagons et des centaines d’îles boisées que je n’avais pas eu l’occasion de visiter lors de mon précédent voyage dans le pays en 2005.

Après 3h30 de route nous arrivons de nuit à Paihia une petite cité balnéaire de la baie. Le camping est spacieux et est équipé de wifi gratuit ce qui est hyper rare. Nous sommes au début de l’Automne et les jours raccourcissent. Il fait jour vers 7 heures mais la nuit tombe vers 17h30 !

Le lendemain nous contournons la baie pour aller à Russell sur la presqu’île en face. Nous allons y retrouver Servane, une amie de Paris, et son copain Nicolas qui sont en Nouvelle Zélande depuis 2 mois. Tous 2 ont un visa qui leur permet de rester un an dans le pays. Servane travaille dans un restaurant sur le port et pendant son temps libre, prépare un diplôme d’encadrement de plongée sous-marine. Nicolas, lui a fait plusieurs missions de woofing et s’est même essayé au métier de pêcheur.

Nous arrivons sous une pluie battante. C’est foutu pour apprécier les paysages de la baie et aussi pour faire une plongée. Nous profitons quand même de l’instant en nous réfugiant dans un café et en allant déguster un très bon fish’n chips sur la plage.

Avant de partir, Nico veut nous offrir un snapper qu’il a péché le matin, un poisson très apprécié pour sa chair fine. Il va le vider à quelques mètres du rivage et, très concentré sur son travail, ne voit pas une vague qui le percute et emporte au loin son poisson. C’est pas son jour ! Mais, les mouettes, elles, vont se régaler.

Sur le chemin de retour, nous nous arrêtons à Waipoua dans une foret de kauris, les arbres géants de Nouvelle-Zélande. Lors d’une ballade, nous contemplons « Te Mathua Ngahere » (le père de la forêt), le plus vieux et le plus majestueux. Il a plus de 4000 ans, mesure 30 m de haut et 16 m de circonférence. Les autres arbres sont minuscules à coté de lui. Le moment est magique. Je n’avais jamais vu d’arbres aussi grands.

Notre album photos :

TDM NZ Auckland – Northland

4 Comments

  1. Hello les amis voyageurs !
    On se disait, « tiens tiens, prenons de leurs nouvelles »… puis : « déjà en Nouvelle Zélande » !!
    Fou ! Profitez un max de ces 3 semaines dans votre beau van 😉
    Nous sommes quant à nous en pleine réflexion sur: quitte-on l’Inde la semaine prochaine pour l’Indonésie ?
    Pendant votre périple en Amérique du sud, nous aurions « visité » 2 pays only 😉
    Pas trop fatigués vous ?!
    Bises à tous les 2

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.