Au Sud de l’île du Nord

Écrit par Tom –

Après Rotorua, nous prenons la direction du parc national du Tongariro. Ce parc est réputé pour ses 3 volcans, le Ruapehu, le Tongariro et le Ngauruhoe, toujours actifs et autour desquels on peut faire quelques treks. Ce paysage est aussi célèbre car c’est ici qu’ont été tournées les scènes du Mordor dans le film du Seigneur des anneaux.

C’est l’occasion pour nous de faire du « tramping » (trekking) comme ils disent ici. Le parcours du Tongariro Crossing dure normalement 6 ou 7 heures. Les « trampers » déposent leur voiture à l’arrivée et des navettes les amènent jusqu’au départ.

Nous partons tôt le matin et longeons la base du volcan et voyons les nombreuses coulées de lave des anciennes éruptions dont la dernière date de 1975. Le parc vient d’ailleurs d’être ré-ouvert après quelques semaines pendant lesquels l’activité volcanique était trop forte.

Nous évoluons au milieu d’un paysage désolé. Nous remontons pendant 2 heures le cours de la rivière soda. C’est sûrement à cause de sa couleur orangée qu’on lui a donné ce nom. Par moment nous entendons des pierres dévaler le long de la pente du volcan.

Une fois en haut, on arrive au cratère du Sud et on peut admirer une très belle vue sur la vallée en contrebas.

Nous le traversons et montons encore d’un niveau pour arriver au cratère rouge. Là, les nuages sont très denses et la visibilité n’est plus assez bonne pour continuer. Nous faisons marche arrière pour revenir au parking. Certains marcheurs inconscients continuent malgré tout et s’enfoncent dans la brume.

De retour à la voiture, nous allons jusqu’au mont Ruhapehu à quelques kilomètres. C’est le plus haut des 3 volcans (2797 m) et il est surplombé de neiges éternelles. On peut même skier dessus en hiver mais aujourd’hui la station est fermée.

Le lendemain, après un arrêt à Wanganui, nous découvrons Wellington la capitale néo-zélandaise sous le soleil (enfin). Après le cours de yoga de Sophie, nous allons nous balader sur le port. Il y règne une super ambiance. C’est le week-end et les habitants viennent déjeuner au marché local, négocier du poisson avec les pêcheurs et acheter des légumes sur les étales en plein air. De nombreux musiciens mettent de l’ambiance. Il y en a pour tous les goûts.

Je déguste une spécialité locale : un « mussels fritter », un sandwich chaud aux moules vertes. Sophie préfère se remémorer l’Amérique Latine avec des empanadas.

L’après-midi nous montons en funiculaire au jardin botanique. Nous descendons jusqu’à la roseraie avant de retourner en centre-ville.

On retrouve ici la dolce vita d’Auckland. Y a pas à dire la Nouvelle Zélande est un superbe pays, dommage que la France soit si loin !

Nos albums photos :

TDM NZ Taupo – Tongariro
TDM NZ Wellington

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.