Bangkok, une ville pleine de surprises

Écrit par Tom –

Nous atterrissons dans la chaleur de Bangkok en début d’après-midi. Il fait plus de 35 degrés et on nous balade de droite à gauche à la sortie de l’aéroport.Où est le bus qui nous emmène en ville ? Les taxis nous interpellent mais voilà, depuis 8 mois on essaie au maximum de prendre les transports en commun. On arrivera finalement dans le centre ville 2 heures plus tard mais ça ne nous aura coûté que 50 baths.

Avec nos gros sacs, on « débarque » en plein Khao San Road où nous avons réservé une chambre. Ça grouille de touristes. On réalise qu’on a fait une erreur de casting : ce genre dendroit qui ne nous correspond plus trop. On en profite tout de même pour revoir avec beaucoup de plaisir Camille et Guillaume, nos amis parisiens croisés à bord du cargo au Chili qui sont aussi dans le coin. On passe la soirée ensemble en découvrant ce quartier très animé où se côtoient les fêtards bourrés, les backpackers, les vieux au bras de filles thaï qui ont lage de la leur, les vendeurs ambulants, les expatriés, les masseuses, les agents de tourisme véreux,… bref de quoi nous mettre immédiatement dans le bain du pays le plus touristique d’Asie.

Le lendemain, nous nous rendons dans le quartier de Sukhumvit, pour rencontrer Olivier, un ami de France venu au Cambodge et en Thaïlande pendant 1 mois avec sa famille. Sa fille est à l’hôpital car elle a attrapé la dengue dans le Sud. Son état s’est aggravé ces derniers jours et elle doit faire des examens médicaux pour obtenir son billet de retour. Le temps de prendre un café et le résultat tombe : le taux de plaquettes insuffisant pour partir. La famille doit se séparer pendant quelques jours. Olivier qui l’a déjà choppée au Cambodge reste. Christine, sa femme, rentre en France avec les enfants. On est prévenu : attention aux moustiques !

Les jours suivants, nous visitons Bangkok parfois avec Olivier qui fait un break de garde de quelques heures.

On voit successivement le Grand Palais qui sert de résidence aux rois de Thaïlande depuis le 18ème siècle et le temple du bouddha d’émeraude. Dans le même quartier, le Wat Po avec son bouddha couché de 46 mètres de long et 15 mètres de haut.

Le 12 août, nous assistons à une cérémonie en l’honneur de la reine qui fête ses 81 ans. Toute la ville est décorée pour l’occasion. Au programme : un défilé militaire, un festival musical et un feu d’artifice. Le jour de l’anniversaire de la mère de la nation est aussi le jour de la fête des mères !

Nous faisons des balades dans les canaux de la Chao Praya (la rivière qui traverse Bangkok) à bord de bateaux bondés. Ils sont très pratiques pour traverser la ville du Nord au Sud et s’arrêter pour visiter les temples. Celui de Wat Arun est très original car on peut monter au sommet pour avoir une vue panoramique.

Nous découvrons aussi les arnaques courantes comme la fausse agence de tourisme gouvernementale vers laquelle des centaines de rabatteurs (parfois même de vrais fonctionnaires corrompus) redirigent les touristes. Quand on nous annonce à 4 000 le billet de train + bus pour Chang Mai, on explose de rire et on part en claquant la porte. Le billet acheté à la gare coûte en réalité 600 baths !  

En 2 jours, on trouvera la méthode simple pour passer au travers de ce type d’arnaque : ne faire confiance à personne, tracer son chemin, ne répondre à aucune sollicitation, recouper toutes les infos et se dire qu on est au pays du « faux sourire ».

On ne veut pas mettre tout le monde dans le même panier mais les vraies rencontres sympathiques (et gratuites) ont été rares. Plutôt dans les bus et les marchés peu fréquentés par les touristes.

Nous changerons d’hôtel à 3 reprises pour découvrir d’autres quartiers comme Chinatown avec les rues tranquilles de Talad Noi et la rue Yaowarat qui s’anime à la nuit tombée avec ses nombreux marchés nocturnes.

Le marché du week-end de Chatuchak est également à voir. On y trouve de tout sur 18 hectares : idéal pour acheter des souvenirs originaux et pas chers.

Bangkok est aussi connue pour ces centres commerciaux gigantesques (comme celui de Siam Paragon) qui feront le bonheur des accros du shopping.

Une fois passé l’agacement des arnaques, nous avons plutôt aimé la ville car elle possède de nombreux points d’intérêt et des quartiers très différents. Les transports sont de bonne qualité (surtout le métro et le skytrain) mais nous avons préféré les bateaux et surtout les bus vraiment pas chers. Les voyageurs n’y voient jamais aucun farang (étranger) et nous étions l’attraction. Pour couronner le tout, la nourriture est très bonne et les nombreuses étales ambulantes répondaient à toutes nos envies culinaires.

Notre album photo :

TDM Thailande Bangkok

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.