Une autre facette du Cambodge (à Battambang)

Écrit par Sophie –

Après ces 2 semaines de volontariat, nous reprenons la route en direction du Nord. 13 heures de voyage plus tard, nous arrivons de nuit à Battambang, la seconde ville du pays. Nous resterons ici pendant 4 jours, le temps de visiter la ville et ses environs. On nous avait venté cette ville, réputée pour la beauté des paysages, l’authenticité des campagnes et l’accueil chaleureux de ses habitants.

Le centre ville est assez petit, on en fait vite le tour. Les maisons coloniales donnent aux rues un certain charme. Psar Nat, le marché principal est un point de repère facile mais ce n’est pas celui que nous avons préféré. Le marché Psar Boeung Chhouk est bien plus traditionnel avec ses vendeurs de fruits et légumes à même le sol.

Nous passons 2 jours à sillonner les environs. Notre première balade se fait en tuk tuk avec Samol, un jeune cambodgien déterminé à apprendre le français. Nous lui donnerons d’ailleurs une petite leçon pendant notre pause déjeuner. Avec lui, nous visitons tout d’abord les rives de la rivière Sangker qui traverse la ville. Là, vivent de nombreux « Chams » (cambodgiens musulmans).

Puis nous faisons un arrêt chez le seul producteur de vin du Cambodge, histoire de goûter à sa production. Le vin (si on peut l’appeler comme ça) était atroce. Un goût de vieux vinaigre sucré, écœurant ! Bien loin de notre bon vin français. Il y a encore des progrès à faire ! Dans l’après midi, nous visitons les ruines du temple Banon, perché sur une montagne et le Phnom Sampeou où se trouve la grotte des massacres. C’est ici que des centaines de cambodgiens ont été torturés puis tués lors du génocide des Khmers rouges dans les années 70. Un bien triste lieu…

Nous finissons notre première journée de visite sur le fameux « Bamboo train », une attraction bien touristique à ne pas manquer d’après les guides. Fait d’une plate-forme motorisée en bambou d’environ 2,5 par 4 mètres, il utilise les vieilles voies ferrées au milieu des rizières. Une promenade originale d’une heure environ qui nous a finalement bien plue 🙂

Seul hic, il faut tout démonter quand on croise un autre train

Seul hic, il faut tout démonter quand on croise un autre train

Le lendemain, nous partons la journée avec Sarom « Sam » pour une balade hors des sentiers battus de 150 kms en moto (semi-auto). De l’aventure, du sport et des surprises au programme.

Le matin, nous visitons une pagode où Sam nous explique la signification de chaque bâtiment et les basiques du Bouddhisme.

Puis nous enchaînons sur les corps de métiers locaux. Nous irons à la rencontre d’un rouleuse de cigarettes puis d’une famille qui fabrique les feuilles de riz utilisés pour les nems et rouleaux de printemps. Nous verrons aussi la fabrication de bateaux en bois, de pâtés de poisson et de fours traditionnels khmers en terre cuite. Une matinée passionnante et très intéressante.

L’après midi, nous parcourons 100 kilomètres sur des petites pistes rouges au milieu des rizières. Des paysages splendides s’offrent alors à nous. Rizières, montagnes, lacs… les couleurs sont magnifiques! Tous les gens que nous croisons nous saluent, les enfants agitent leur main en poussant de grands « Hello! ». C’est magique.

Nous continuons notre route pour rejoindre une ferme de Lotus où Sam a promis à Tom une baignade au milieu des nénuphars. Nous prenons une petite barque pour rejoindre le centre du lac et se jeter dans l’eau sombre. L’endroit est calme et de toute beauté.

En fin de journée, nous atteignons le haut d’une colline pour admirer la vue panoramique sur les rizières. Nous ne nous attardons pas car le ciel est menaçant. Quelques minutes plus tard, la pluie tombe. Nous remontons sur nos motos bien couverts, prêts à affronter l’averse. La nuit tombe, les routes s’inondent, le vent souffle, l’orage gronde et la pluie tombe de plus en plus fort. Notre retour vers Battambang dure plus de 40 minutes. Nous arrivons complètement trempés mais heureux d’être enfin au sec.

Un grand merci a Sam pour son enthousiasme et l’amour qu’il porte à son pays (et qu’il partage avec générosité). On n’a pas vu le temps passer et on aurait aimé que les journées soient plus longues pour découvrir toujours plus.

Nous finissons notre longue journée au cirque Phare qui nous amuse pendant une bonne heure. Nous en sortons avec un sourire jusqu’aux oreilles. Ces jeunes cambodgiens, certains très doués, font un succès 2 fois par semaine en ville.

Un peu de repos pour notre dernier jour, nous en profitons pour prendre un cours de cuisine chez Toot et Nary. Nous commençons par une visite du marché où Toot nous explique en détails les fruits et légumes que nous ne connaissons pas. Nous enfilons ensuite nos tabliers pour préparer 3 plats : Un amok de poisson, des nems et un lok lak (plat typique de bœuf mariné). Nous avons adoré ce petit atelier cuisine, d’autant plus que nous n’étions que tous les 2.

Il y a vraiment beaucoup de choses à faire à Battambang et nous sommes bien contents de nous y être arrêtés. Nous repartons, en bateau cette fois, pour rejoindre notre dernière destination au Cambodge : Siem Reap et les temples d’Angkor !

Nos bons plans :

Nary Kitchen – Excellent plats locaux, une très bonne adresse !

White Rose – Cuisine khmer pas cher avec de très bons jus de fruits frais

Chez Sam – Pour des visites en moto hors des sentiers battus. On recommande vivement.

Notre album photo :

TDM Cambodge Battambang

3 Comments

  1. Je regarde de temps en temps votre site qui me fait regretter de ne pas avoir 50 ans de moins ! Y aura-t-il une version papier (ce qui prouve que je suis d’une autre génération)
    bravo et merci

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.