On en veut encore ! (à Angkor)

Ecrit par Tom –

On quitte Battambang en bateau pour remonter le cours de la rivière jusqu’au lac Tonlé Sap et Siem Reap. Pendant le voyage, on traverse de nombreux villages flottants où le bateau dépose et embarque des passagers. Des enfants curieux viennent parfois à notre rencontre sur leur embarcation. Arrivés au lac (la plus grande étendue d’eau douce d’Asie du Sud Est), on découvre un endroit très particulier avec des forêts que l’eau recouvre jusqu’à la cime des arbres.

Siem Reap ressemble à toutes les villes touristiques d’Asie du Sud Est avec sa rue de la soif, ses vendeurs ambulants, ses salons de massage, ses tuk tuk et ses énormes complexes hôteliers. Un petit air de déjà vu, entre le Ubud de Bali et la Kao San Road de Bangkok.

Sur les conseils de Marie et Manu de Kep, on fait appel à Sak, un chauffeur de Tuk tuk qui nous emmènera sur les sites historiques. Il parle bien anglais et connaît la ville comme sa poche.

Pour éviter de saturer avec les temples, on décide de rester une semaine à Siem Reap et de visiter le parc historique un jour sur 2. On prend donc un pass de 3 jours (40 dollars, valable une semaine et poinçonné à chaque entrée dans le parc).

1er jour  : Visite des temples préangkoriens à 70 km au Nord Est durée : 8h dont 3h de tuk tuk

  • Kbal Spean : après une ballade d’un kilomètre dans la jungle, on débouche sur une rivière où les kmers se baignent tout habillés. Dans son lit, des divinités hindoues ont été sculptées par des ermites au XIème siècle.
  •  Bantéay Srei : le seul temple d’Angkor commandé par un brahmane (et non pas par le roi). Il est en pierre rouge et entouré de douves. C’est le plus finement décoré et il est appelé temple des femmes à cause de ses bas-reliefs.

  • Bantéay Samre : temple en latérite (pierre grise) plus récent que le précédent et très bien conservé.
  • Pré Rup : un temple montagne de 4 niveaux avec son sarcophage à l’entrée. Très beau coucher de soleil vu d’en haut.

2nd jour : Visite (gratuite) des ateliers des Artisans d’Angkor.

C’est notre journée de pause. Tout d’abord, on se rend à la fabrique de soie où on découvre tout le processus, de l’élevage des vers à soie au tissage. C’est passionnant et les réalisations sont d’une très grande finesse.

On voit ensuite les ateliers de sculpture sur pierre et sur bois, les peintures sur soie et les laques. La formation des artisans est très reconnue puisque certains d’entre eux participent à la restauration des statues et bas reliefs des temples d’Angkor.

3ème jour  : Visite des temples du « grand tour » – durée : 7 h dont 1h de tuk tuk

  • Ta Prohm : temple volontairement laissé à l’étreinte de la jungle, il est envahi par les ficus étrangleurs et les kapokiers … et les touristes ;). C’est pour nous l’un des plus impressionnant car il nous fait imaginer l’état d’esprit des découvreurs d’Angkor au 19ème siècle..

  • Ta Som : un petit temple très joli envahi par la végétation lui aussi. Rapide à visiter.
  • Preah Khan : dans lequel on retrouve un pavillon à colonnes cylindrique ainsi qu’un stupa dans l’un des couloirs.
  • Nous terminons la journée en montant au Phnom Bakheng qui offre une vue panoramique sur la cité d’Angkor avec un coucher du soleil sur le Baray occidental (large retenue d’eau d’irrigation).

Jour 4 : Repos

Jour de pluie à Siem Reap. Grasse mat’ (6h30 pour Sophie, 8h pour moi), petit déjeuner interminable et écriture de l’article que vous lisez.

Jour 5 : Visite des temples du « petit tour » durée : 6h dont 1h de tuk tuk

On a gardé le meilleur pour la fin, les temples les plus connus et les mieux restaurés.

  • Angkor Wat : Réveil matinal pour assister au lever du soleil à 5h30. Malheureusement, le ciel est voilé et la pluie tombe. L’ambiance est tout de même très particulière (un peu mystique) avant l’arrivée des milliers de touristes (en majorité chinois et coréens). Angkor Wat est le seul temple du site à être dédié au dieu hindou Vishnou (les autres sont dédiés à Shiva).

  • Le Bayon : mon temple préféré, dont on profite d’une éclaircie pour admirer ses 54 colonnes à 4 têtes.

  • Le Baphuon, qui vient d’être restauré par une équipe archéologique française
  • Et pour terminer, la terrasse du roi lépreux et celle des éléphants, qui s’admirent de la route (sinon on marche dessus et on ne voit aucun bas-relief !) .

En revenant (complètement vannés) sur Siem Reap, on assiste à une cérémonie religieuse bouddhiste pendant laquelle les habitants font des offrandes aux moines et aux nones. Elle dure 15 jours et elle célèbre les défunts.

Le site d’Angkor est impressionnant de part sa taille et du nombre de temples qu’il renferme. Il mérite bien son titre de merveille du monde. En contrepartie, il est extrêmement touristique et le nombre de touristes n’est pas limité (comme au Machu Picchu par exemple). Il est difficile de pouvoir profiter des lieux sereinement. C’est en visitant les sites les plus éloignés (d’ailleurs non dénués d’intérêt) que nous avons pu trouver un peu de tranquillité.

Notre hôtel préféré :

Popular Guesthouse – chambre double avec sdb privative et fan pour $8 la nuit. Hyper bien placé en centre-ville. Personnel sympa qui vous souhaite « good morning » à n’importe quelle heure de la journée;)

Bons plans :

  • Le créneau horaire 12-14 h est le meilleur pour visiter les temples proches de Siem Reap. Les touristes en voyages organisés regagnent le centre-ville pour déjeuner, vous êtes alors « un peu  plus » tranquille (mais pour la lumière des photos c’est moins bien…).
  • Les distances entre les temples sont assez grandes. Le tuk tuk reste le meilleur moyen pour les visiter. Parfois, il vous récupère de l’autre coté d’un temple, cela vous évite de revenir sur vos pas. Comptez environ $15 pour la journée complète avec des suppléments d’environ $5 pour un lever ou coucher de soleil ou pour les très longues distances.
  • Le billet 3 jours s’adresse aux amateurs de vieilles pierres (il existe même un pass 7 jours pour les plus accros !). Pour les autres, le billet 1 jour est suffisant mais attendez vous à une journée marathon.
  • Prévoir un sarong pour monter au temple Phnom Bakheng (pas de shorts courts et pas d’épaules dénudées)

Notre album photo :

TDM Cambodge Angkor
TDM Cambodge Siem Reap

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.