La plongée avec Tom

En 2004, Laurent, un collègue qui connaissait mes goûts pour les sports aquatiques, me propose de faire un baptême de plongée dans son club du 16ème arrondissement. Curieux, je l’accompagne un jeudi soir dans le 16ème arrondissement, au scuba-club, piscine d’Auteuil.

Faire de la plongée sous-marine en plein cœur de Paris, l’idée était tentante… et l’expérience fut inoubliable! Je me suis aussitôt inscrit et j’ai passé mon premier et second niveau (de plongée et d’apnée) dans la foulée.

Avec le club, je faisais plusieurs sorties dans l’année. En Bretagne (Saint Cast le Guildo) et en méditerranée (le Lavandou, Porquerolles, le Frioul, les îles des Embiez). Des souvenirs de plongées magnifiques avec des gens passionnés, pédagogues et super sympas.

Dès que j’en avais l’occasion lors d’un voyage perso, je me jetais à l’eau! (en mer rouge à El Gouna ou sur le Sec Paté aux Saintes).

En 2009, j’ai du quitter le club et restreindre ma pratique de la plongée car mon nouveau poste nécessitait de nombreux déplacements.

En 2013, je compte bien profiter des merveilleux sites que ce tour du monde me donnera l’occasion d’explorer (grande barrière de corail, Thaïlande, Indonésie, Nouvelle Zélande,…).

Dans cette partie du blog, je partagerai mes expériences subaquatiques avec vous.

 

_______________

Amérique Latine :

Ça fait 100 jours que l’on a quitté Paris et toujours pas de plongée. Pourtant j’ai eu deux occasions !

  • Brésil – Parati : le site est magique car entouré par la foret tropicale. Les plongées proposées par les clubs sont peu profondes (maximum 15 mètres) et assez chères (environ 195 reals les 2 plongées soit 75 euros). Autant prendre une excursion en voilier à la journée pour 25 reals (9,5 euros) et faire du snorkeling !
  • Chili – Ile de Pâques : Les plongées sur ce site exceptionnel doivent être superbes. Très bonne visibilité car absence de pollution mais pas de barrière de corail. Des grottes sous-marines sont à découvrir aux abords de l’île. Un très bon club : « Orca » est tenu par l’un des membres de l’équipe de Cousteau.  La plongée autonome coûte environ 35 000 pesos (soit 56 euros). Le baptême coûte 45 000 pesos (72 euros). Malheureusement pour moi, les conditions météo n’étaient pas au rendez vous.

Océanie :

  • Nouvelle Zélande – Paihia : Tempête donc impossible de plonger lors de notre passage à Bay of Islands au Nord de l’ile du Nord. Apparemment l’endroit est magnifique! Les plongées en NZ sont chères (de NZ$115 à NZ$200 /plongée). Mais à ce prix, vous pouvez explorer l’épave du Rainbow Warrior.

Asie :

  • Indonésie – Bali – Tulamben : mes premières bulles du voyage 🙂 avec Dive concept, un club français assez réputé dans l’ile. Possibilité de logement sur place. Package de 5 plongées pour 1 million de roupies (soit US$100). 2 plongées sur l’épave du US Liberty, un cargo américain de 120 mètres torpillé par les japonais en 1942. L’épave est à environ 40 mètres de la plage. La profondeur maxi est de 30 mètres et la visibilité est bonne (25 mètres). On peut en faire le tour en 1 heure et entrer dans 2 cales. Les coraux qui tapissent le navire abritent de nombreux poissons et nudibranches. Aux alentours, croisent quelques requins pointe noire et Napoléons. J’ai aussi plongé sur le site de Coral Garden, plutôt sableux et facile pour une reprise. On y trouve des hippocampes si on cherche bien. Drop off est un tombant de 60 mètres garni de corail. Un site magnifique côtoyé par les tortues, murènes et barracudas.
  • Indonésie – Lombok – Gili Islands : De nombreux site de plongée autour des 3 iles (Trawangan, Meno et Air). A mon sens, le snorkeling suffit amplement pour découvrir les fonds marins. Beaucoup de tortues (surtout à proximité du port de Gili Air). Les fonds sont peu profonds (15-20 mètres).
  • Indonésie – Bali – Nusa Lembongan : 2 plongées avec Lembongan Dive Center (750 000 roupies avec déjeuner soit US$75). La majorité des Dive Masters est indonésienne. Le site exceptionnel de l’ile est Manta Point où comme son nom l’indique vous plongez avec les raies mantas. Accessible en fonction des conditions météo. Avec énormément de chance, vous apercevrez le mola-mola (poisson lune) qui remonte quand l’eau est <25 degrés. Je n’ai rien vu de tout cela mais mes plongées dérivantes sur Pura Pad et Mangrove Point  étaient magnifiques. Attention aux courants très forts et imprévisibles dans cette zone. Plutôt pour plongeurs confirmés (>N2 ou Advanced Open Water).
  • Thailande – Koh Phangan – Sail Rock : Plongées avec Eric du club France Plongée sur le site de Sail Rock. Un must en Thaïlande, l’îlot est posé au milieu de la mer les bateaux sont nombreux autour. Le rocher est assez grand pour que nous croisions rarement d’autres plongeurs (ce qui ne doit pas être le cas en haute saison!). Super visibilité et un peu de courant, c’est un véritable aquarium avec des milliers de poissons. Bancs de barracudas géants, énormes mérous… Comme en Indonésie attention au Triger fish qui protège son nid. Tarif : 2500 baths la plongée (environ 30 euros).

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.